Menu

Un nouveau partenariat

Depuis la rentrée académique de septembre 2018, la HET-PRO a mis sur pieds un partenariat avec les Groupes Bibliques des Écoles et Universités (GBEU). Nous avons décidé de poser quelques questions au Secrétaire général des GBEU Colin Donaldson. Voici un petit compte rendu de cet échange.

 

Pouvez-vous nous dire en quoi consiste ce partenariat avec la HET-PRO ?

Nous proposons des stages aux GBEU, et nous nous sommes associés avec la HET-PRO pour dispenser une partie de la formation.

 

Quelle formation proposez-vous ?

Typiquement les stagiaires travaillent à plein temps, et sont défrayés par un petit montant. Une semaine standard se compose de deux jours de formation académique, dont un jour de formation en interne aux GBEU (un survol rapide théologique et une formation centrée sur les connaissances, les convictions, et le caractère), ainsi qu’un jour d’études à la HET-PRO. La journée HET-PRO est une occasion de creuser plus en profondeur dans les domaines théologiques et bibliques et de donner goût aux études théologiques plus poussées. 

 

Qui peut s’inscrire à ce programme ? Quel est le public cible ?

Nous visons particulièrement les étudiants qui ont participé aux groupes à un moment ou un autre et veulent prendre une année sabbatique des études ou ont envie de se donner un avant-goût de ministère à plein temps.

 

Pourquoi avez-vous mis ce programme sur pieds ? Quel est le but recherché ?

Nous avons vu depuis longtemps l’utilité d’avoir des stagiaires (des jeunes, très disponibles, facilitant la création de liens entre les groupes), mais nous ne leur offrions pas grand-chose en retour en termes de formation, hormis ce qu’ils apprenaient au travers du travail courant. Nous avons donc pensé qu’il serait bien de mettre en place un programme de stage qui leur permettrait d’être mieux formés et d’avoir un avant-goût du ministère. 

 

Quels sont les bénéfices escomptés ?

Les bénéfices escomptés pour les GBEU sont multiples. Tout d’abord ce programme permet d’améliorer la qualité et la fréquence du suivi des groupes et des étudiants participants aux GBEU ainsi que d’offrir une plus grande synergie entre les groupes. En outre, cela nous permet de mettre en place une vraie culture GBEU, où la parole est au centre, et où les étudiants sont encouragés à prendre des initiatives

 

Ensuite, les bénéfices escomptés pour les stagiaires sont d’avoir l’occasion d’effectuer un stage rémunéré avec un enseignement de qualité, de leur donner un avant-goût de ce que cela veut dire d’être dans un ministère à plein temps ainsi que de pouvoir passer un an inoubliable avec une super équipe de collègues.

 

Enfin, les bénéfices escomptés pour l’Église et la société sont d’identifier les futurs leaders de demain, les encourager et leur offrir une opportunité de grandir et d’apprendre, pourvoyant ainsi aux besoins futurs de l’Église (au sens large).

 

Pourquoi avoir choisi la HET-PRO ?

J’avais eu des discussions sur le projet HET-PRO lorsqu’il était embryonnaire, et j’y croyais depuis le début. Avoir un centre de formation de haute qualité sur le seuil de la porte (ndlr : le siège des GBEU se trouve à Lausanne) est un réel privilège, le choix donc s’est fait sans hésitations.

 

Nous remercions Colin Donaldson pour ses réponses et nous nous réjouissons de cette belle collaboration qui débute. Les GBEU sont actifs localement mais font partie d’un mouvement mondial appelé l’IFES (International Fellowship of Evangelical Students) reconnu pour nourrir une réflexion approfondie sur l’engagement chrétien dans la société. Nous sommes heureux de contribuer à former des étudiants qui auront un impact dans le corps chrétien. La HET-PRO espère pouvoir nouer d’autres partenariats de ce type à l’avenir.

1er Forum Chrétien Francophone à Lyon

Le Professeur de la HET-PRO David Bouillon nous parle du 1er Forum Chrétien Francophone auquel il a participé du 28 au 31 octobre 2018. L’idée forte du Forum qui a déjà connu trois sessions au niveau mondial, est de faire se rencontrer dans un cadre non-institutionnel des représentants des Eglises historiques (catholique, orthodoxe, anglicane et luthéro-réformée) avec un nombre égal de délégués des églises évangéliques, pentecôtistes et charismatiques.

Conférence identité

Lors d’une conférence intitulée « L’identité humaine, une affaire de neurones ? », la médecin-cheffe Stéphanie Clarke (prof. UNIL) et le théologien Jean Decorvet ont proposé un éclairage chrétien sur l’identité humaine dans un dialogue fécond entre sciences et théologie.

L’Église, à la croisée des cultures

Comment les églises suisses et issues de la migration peuvent-elles intégrer les aspects multiculturels sans renier leur culture ?

Eclairage sur les défis multiculturels de l’Église et proposition de pistes pratiques

Les Réformateurs et la crise du travail

Alors que les burn-out et réorientations professionnelles se multiplient, la question du sens du travail devient urgente. Mais est-elle nouvelle? Un petit tour dans les textes des Réformateurs montre que leurs compatriotes aussi se posaient des questions – et qu’ils ont tentés d’y répondre. Que peut-on en apprendre.

    Informations pour les candidats ne résidant pas en Suisse

    Règlement d'admissions pour candidats ne résidant pas en suisse

    Nous encourageons l’ensemble des candidats à suivre une formation dans leur pays ou sur leur continent, puisque nous demandons qu’un candidat ait au moins accompli une année dans un Institut biblique, avant de commencer une formation à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

    Pays hors-espace Schengen

    Nos autorités politiques exigent des candidats aux études provenant d’un Etat tiers:

    • qu’ils aient moins de 30 ans
    • qu’ils soient en mesure de financer eux-mêmes et par avance la totalité des frais de leur 1ère année académique (9 mois)

    La Confédération Helvétique (Suisse) considère que la totalité des frais d’une année académique inclut:

    • l’écolage
    • les loyers
    • les permis de séjours
    • les différentes assurances (obligatoires)
    • la nourriture
    • les vêtements
    • et tout ce qui peut être nécessaire au suivi d’une formation

    Cela représente au minimum la somme d’environ 25’000.- Francs Suisses (CHF) pour neuf mois en vivant de manière très simple et économe. Il s’agit là d’un budget estimatif.

    Cette somme de 25’000 CHF représente par exemple:

    • 26’000 $ US
    • 134’400 Pesos argentins
    • 164’800 Yuans chinois
    • 2’820’000 Leks albanais
    • 13’000’000 Francs CFA

    Si cette somme ne peut pas être versée d’avance, aucune attestation ne peut être délivrée et par conséquence aucun VISA non plus. Il est impératif de prendre contact premièrement avec la représentation Suisse de votre pays (Ambassade, Consulat), dont vous pouvez trouver les coordonnées à l’aide du lien ci-dessous, afin de vous informer sur les différentes exigences liées à l’obtention d’un visa étudiant.

    http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps.html

    Conditions d'admission

    Tout candidat doit répondre aux exigences suivantes :

    Culture générale
    Maturité pro ou équivalent (maturité gymnasiale, diplôme de culture générale, etc.)
    Pour les plus de 25 ans : démontrer un niveau de culture générale équivalent à une Maturité pro.

     Expérience pratique (hormis les étudiants en Cursus Découverte et Certificat en Culture Biblique et Chrétienne)
    15 semaines équivalent plein temps, dont au minimum :
    6 semaines en continu dans une Église ou ONG chrétienne
    4 semaines dans un autre type de structure

    Aptitudes personnelles
    Dossier de candidature
    Entretien individuel

    Règlement d’admission (PDF)

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    Année désirée pour commencer la formation