Menu

Portrait de la semaine : Nirine Jonah

Découvrez chaque semaine un nouvel enseignant ! Nirine Jonah, actuellement chargé de cours en Missiologie à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs, a été nommé Professeur HET-PRO en Missiologie et Interculturalité. Portrait.

Pourriez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Nirine Jonah. Originaire de Madagascar, j’habite aujourd’hui à Cossonay (VD). Marié et père de deux filles de 15 et 20 ans, j’apprécie passer du temps en famille, me balader au bord du lac, faire des jeux de société et du sport.

J’ai suivi une formation en médecine vétérinaire en Algérie, durant laquelle j’ai accepté Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur personnel. A la fin de mes études et dans le désir de mieux connaître la Bible et servir Dieu, je suis venu en Suisse pour me former à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

Puis, suite à des expériences pastorales, je suis reparti en famille à Madagascar en avril 2000 pour un ministère d’enseignement biblique. Cette étape, riche et intense, m’a notamment conduit à enseigner à de futurs responsables d’églises et œuvres évangéliques, à accompagner quelques étudiants dans la constitution d’une Église, ainsi qu’à contribuer à la fondation de l’Institut Supérieur de Théologie Évangélique.

De retour en Suisse en 2006, je souhaitais ardemment obtenir un master en théologie. Aussi, j’ai opté pour les études francophones de théologie anabaptiste à Bienenberg, puis pour les études en Master 2 de Recherche à la Faculté Évangélique de Vaux-sur-Seine, tout en assurant un ministère pastoral en parallèle.

Actuellement, je suis formateur de missionnaires et chargé de cours en Missiologie à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

Quelles vision et valeurs conduisent votre vie personnelle ?

Ma vision :

Un monde transformé par l’Évangile

Mes valeurs :

  • l’intégrité, dans le sens d’être fidèle à ce que Dieu nous demande et d’être cohérent dans notre témoignage verbal/non-verbal
  • la solidarité, face à la pauvreté matérielle, relationnelle et spirituelle
  • l’inclusion, en valorisant la diversité des cultures, des générations et des personnalités
Quelle place donnez-vous aux besoins concrets de l’Église et de la société dans votre théologie ?

La théologie doit apporter des réponses aux besoins actuels de l’Église et de la société, en tenant compte de leurs réalités. Mais ces entités ont besoin d’être transformées selon les valeurs du Royaume de Dieu, qui sont discernées et approfondies en théologie. En équilibre avec l’héritage du passé et les défis du futur, la théologie donne des repères bibliques à l’Église rayonnante, dans une société post-chrétienne et hétérogène. Je plaide donc en faveur d’une formation théologique contextualisée, avec des implications éthiques, dans la perspective du retour du Christ.

Pourquoi cette chaire ? Que pensez-vous pouvoir y apporter de spécifique ?

La chaire de Missiologie permet d’accompagner les étudiants dans le développement de la mission, de partout à partout.

Nous devons continuer à promouvoir la mission au loin. Mais la mission au près est aussi une perspective à considérer dans le contexte actuel (flux migratoire, recul du christianisme en Occident). Dans ce sens, j’aimerais apporter davantage de réflexions théologiques en Missiologie, sans toutefois s’écarter du terrain pragmatique marqué par les sciences sociales. C’est un travail d’équilibrisme délicat, mais passionnant.

Qu’avez-vous ressenti à l’annonce de votre nomination ? Comment envisagez-vous cette nouvelle étape de vie ?

J’ai ressenti une joie de contribuer à l’avancement du Royaume de Dieu au travers de mon engagement à la HET-PRO. Cette nouvelle étape est à la fois enthousiasmante et défiante. Comme le poste est à temps partiel, l’enjeu sera pour moi de trouver une activité complémentaire, ainsi qu’un juste équilibre entre les deux. O

 

1er Forum Chrétien Francophone à Lyon

Le Professeur de la HET-PRO David Bouillon nous parle du 1er Forum Chrétien Francophone auquel il a participé du 28 au 31 octobre 2018. L’idée forte du Forum qui a déjà connu trois sessions au niveau mondial, est de faire se rencontrer dans un cadre non-institutionnel des représentants des Eglises historiques (catholique, orthodoxe, anglicane et luthéro-réformée) avec un nombre égal de délégués des églises évangéliques, pentecôtistes et charismatiques.

Un nouveau partenariat

Depuis la rentrée académique de septembre 2018, la HET-PRO a mis sur pieds un partenariat avec les Groupes Bibliques des Écoles et Universités (GBEU). Nous avons décidé de poser quelques questions au Secrétaire général des GBEU Colin Donaldson.

Conférence identité

Lors d’une conférence intitulée « L’identité humaine, une affaire de neurones ? », la médecin-cheffe Stéphanie Clarke (prof. UNIL) et le théologien Jean Decorvet ont proposé un éclairage chrétien sur l’identité humaine dans un dialogue fécond entre sciences et théologie.

L’Église, à la croisée des cultures

Comment les églises suisses et issues de la migration peuvent-elles intégrer les aspects multiculturels sans renier leur culture ?

Eclairage sur les défis multiculturels de l’Église et proposition de pistes pratiques

    Informations pour les candidats ne résidant pas en Suisse

    Règlement d'admissions pour candidats ne résidant pas en suisse

    Nous encourageons l’ensemble des candidats à suivre une formation dans leur pays ou sur leur continent, puisque nous demandons qu’un candidat ait au moins accompli une année dans un Institut biblique, avant de commencer une formation à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

    Pays hors-espace Schengen

    Nos autorités politiques exigent des candidats aux études provenant d’un Etat tiers:

    • qu’ils aient moins de 30 ans
    • qu’ils soient en mesure de financer eux-mêmes et par avance la totalité des frais de leur 1ère année académique (9 mois)

    La Confédération Helvétique (Suisse) considère que la totalité des frais d’une année académique inclut:

    • l’écolage
    • les loyers
    • les permis de séjours
    • les différentes assurances (obligatoires)
    • la nourriture
    • les vêtements
    • et tout ce qui peut être nécessaire au suivi d’une formation

    Cela représente au minimum la somme d’environ 25’000.- Francs Suisses (CHF) pour neuf mois en vivant de manière très simple et économe. Il s’agit là d’un budget estimatif.

    Cette somme de 25’000 CHF représente par exemple:

    • 26’000 $ US
    • 134’400 Pesos argentins
    • 164’800 Yuans chinois
    • 2’820’000 Leks albanais
    • 13’000’000 Francs CFA

    Si cette somme ne peut pas être versée d’avance, aucune attestation ne peut être délivrée et par conséquence aucun VISA non plus. Il est impératif de prendre contact premièrement avec la représentation Suisse de votre pays (Ambassade, Consulat), dont vous pouvez trouver les coordonnées à l’aide du lien ci-dessous, afin de vous informer sur les différentes exigences liées à l’obtention d’un visa étudiant.

    http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps.html

    Conditions d'admission

    Tout candidat doit répondre aux exigences suivantes :

    Culture générale
    Maturité pro ou équivalent (maturité gymnasiale, diplôme de culture générale, etc.)
    Pour les plus de 25 ans : démontrer un niveau de culture générale équivalent à une Maturité pro.

     Expérience pratique (hormis les étudiants en Cursus Découverte et Certificat en Culture Biblique et Chrétienne)
    15 semaines équivalent plein temps, dont au minimum :
    6 semaines en continu dans une Église ou ONG chrétienne
    4 semaines dans un autre type de structure

    Aptitudes personnelles
    Dossier de candidature
    Entretien individuel

    Règlement d’admission (PDF)

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    Année désirée pour commencer la formation