Menu

In Memoriam Alfred Kuen (1921-2018)

Alfred Kuen (31 août 1921 – 6 avril 2018) vient de nous quitter dans sa 97e année. Le Forum Emmaüs puise son héritage notamment dans l’œuvre de l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs où Alfred Kuen a joué un rôle central. Nous gardons son souvenir dans l’espérance du Royaume et dans la reconnaissance d’une vie au service du Christ et fondée sur sa Parole.

Figure marquante du monde évangélique francophone, il fut enseignant durant plus de trente ans à l’IBME où il a également dirigé les éditions Emmaüs. Auteur prolifique avec plus de 60 ouvrages sortis de sa plume, il a su donner au protestantisme évangélique francophone nombre d’ouvrages d’introduction et de vulgarisation toujours lus aujourd’hui.

La suite de ce courrier contient plusieurs témoignages d’anciens étudiant(e)s ou collaborateurs/trices. Tous rendent hommage, à leur manière, à l’homme de lettres et de foi, au serviteur humble et irénique que fut Alfred Kuen. Le Forum Emmaüs tient aussi à honorer la mémoire d’Alfred Kuen en offrant à toute personne qui le souhaite son autobiographie « Mon parcours de vie »[1].

Alfred Kuen aimait à se souvenir de ces paroles du psalmiste : « Tes mains m’ont façonné et affermi… Quand ceux qui te révèrent me verront, ils seront pleins de joie, car je me fie à ta parole » (Ps 119,73-74). A sa suite, nous désirons nous fier humblement à la parole du Dieu vivant.

 

Jean Decorvet, directeur du Forum Emmaüs et recteur de la HET-PRO


 

Dès notre arrivée à Emmaüs en 1985, j’ai rencontré chez Alfred, un homme de cœur et d’une grande ouverture. Avec lui, on pouvait parler de tout. Pour ne retenir qu’une seule chose de lui, c’est son respect de l’autre et sa manière simple de vivre au quotidien. Un brin écolo, ce n’était pas rare de le voir arriver à pieds au travail, avec ses grosses bottes en caoutchouc, empruntant le raccourci à travers les champs, un peu comme le paysan du coin. Pas compliqué, heureux de donner et de recevoir des signes d’amitié, voilà ce que je retiens d’Alfred.

 

Claire-Lyse Lüthi

 

Je tiens à dire le bonheur que j’ai eu à collaborer avec Alfred Kuen dans le cadre d’Emmaüs. Il fut un élément de paix et d’unité au sein de l’équipe. Malgré son assiduité au travail, il savait se rendre disponible et prêt à l’écoute. Il a su m’encourager dans des moments plus difficiles et je lui en suis très reconnaissant.

 

Marc Lüthi, ancien directeur de l’IBME et son épouse Claire-Lyse

 


 

J’ai connu Alfred Kuen comme mon professeur à l’Institut Emmaüs, puis quelques années plus tard, quand j’ai moi-même commencé à y donner des cours, comme une présence marquante au sein de l’école.

Le premier souvenir qui me vient de lui, c’est son regard perçant. Il observait le monde et les gens avec une attention soutenue, révélant par là une pensée qui sans cesse prenait la mesure des choses.

Il se livrait peu, par petites touches, mais ses paroles tombaient toujours à point, avec justesse.

Soucieux d’équilibre et de respect, Alfred veillait toujours à laisser leur place aux nuances d’opinions au sein de la théologie évangélique, tout en affirmant avec clarté les essentiels de la foi chrétienne.

Il a maintenant rejoint son Seigneur, après une vie consacrée à l’instruction et à l’édification de l’Église : son héritage spirituel, notamment par ses écrits, continuera à porter ses fruits au-delà de son départ.

 

Robin Reeve, professeur HET-PRO

 

Photo de classe IBME 2013


 

A notre arrivée en 1981 à Emmaüs, nous avons fait connaissance d’Alfred Kuen et son épouse Mimosa. C’était une joie de les contacter. Alfred était un homme paisible, discret, et un grand travailleur. Il ne perdait pas une minute ! Il aimait enseigner les étudiants.

Quand il a quitté St-Légier pour retourner à Strasbourg, j’ai eu encore des échanges amicaux par des mails. Et aujourd’hui avec un grand âge, il a retrouvé la maison de son Dieu en Jésus-Christ. C’est un grand deuil. Et je n’oublie pas non plus Mimosa, qui lui a été une aide précieuse, dont je garde aussi un très bon souvenir.

Mon vœu, c’est qu’aujourd’hui il y ait des jeunes qui puissent poursuivre le chemin qu’Alfred Kuen a ouvert par ses livres.

 

Frieda Dubois, épouse du regretté Jacques Dubois, enseignant à l’IBME

 

Institut Emmaüs 1989 – Alfred Kuen au piano et Frank Horton au violon


 

J’ai eu le privilège de côtoyer Alfred Kuen comme collègue pendant plus de trente ans. Il était un homme de prière et de paix, travailleur inlassable, mais toujours disponible quand je venais frapper à la porte de son bureau. Il m’a accompagné dans la rédaction de mes premiers commentaires, corrigeant mes erreurs et améliorant mon style. À mon tour, je le dépannais sur le plan informatique. Comme auteurs, unis et divers, nous nous sommes précieusement encouragés et entraidés. Son exemple m’a inspiré et je lui en suis reconnaissant.

 

Daniel Arnold, ancien enseignant à l’IBME, auteur

 


 

J’ai eu le privilège de côtoyer Alfred Kuen à l’IBME. J’ai pu apprécier ses qualités humaines remarquables. Il était toujours disponible pour qui venait frapper à la porte de son bureau, il était à l’écoute, humble et patient. J’ai aussi été très impressionnée par sa capacité de travailler sur plusieurs livres à la fois et par sa grande capacité d’adaptation aux nouvelles technologies. Je garde de lui un souvenir lumineux.

 

Myriam Antonin, ancienne étudiante, correctrice bénévole

 


 

J’ai, pour ma part, eu le privilège d’avoir Alfred comme professeur lors de mes études à l’Institut Emmaüs de 1975 à 1978.

J’ai grandement apprécié la manière dont il s’y prenait pour nous aider à nous imprégner de la Parole de Dieu. Pour cela, il nous donnait des questions relatives au texte que nous allions méditer lors du prochain cours. Puis lorsque nous nous retrouvions, il répondait aux questions qu’il nous avait données à méditer. Grace à cette méthode, non seulement le cours devenait plus vivant, mais plus concret puisqu’il avait été travaillé personnellement.

Une fois dans le ministère pastoral, j’ai moi-même appliqué cette méthode pour enseigner les livres bibliques.

Merci Alfred !

 

Daniel Cretegny, collaborateur du Forum Emmaüs

 


 

Je me rappellerai toujours la première fois que j’ai remis un manuscrit à Alfred Kuen pour qu’il me fasse ses remarques – positives ou négatives – sur mon texte avant qu’il ne soit publié.

Peu de temps après, Alfred ma rendu le manuscrit,  en faisant non seulement quelques remarques théologiques pertinentes, mais en ayant aussi corrigé les fautes d’orthographe ainsi que celles de ponctuation! C’est qu’Alfred n’était pas que théologien, il était aussi l’ancien professeur d’école normale avec une parfaite connaissance de la grammaire française!

Ils sont nombreux, j’en suis certain, ceux qui, comme moi, ont bénéficié de cette double formation chez Alfred Kuen dont la connaissance encyclopédique n’avait d’égale que son humilité. Aussi c’est tout le protestantisme évangélique francophone qui rend grâce à Dieu pour le long ministère de notre frère.

Philippe Decorvet, pasteur à la retraite, ancien enseignant à l’IBME

 


[1]Veuillez contacter les éditions Emmaüs à l’adresse editions@forum-emmaus.ch. Cette offre ne peut être valable que pour la Suisse.

Le fondamentalisme comme défi œcuménique

Du 2 au 9 juillet 2018, L’Institut de Recherche Œcuménique de Strasbourg a rassemblé une soixantaine de théologiens et de délégués d’Eglise de différents pays pour réfléchir au défi que les diverses formes de fondamentalismes représentent pour les Eglises. Le professeur David Bouillon y était invité comme intervenant.

fOrm’ ESTIVALE

Un bon repos n’est pas absence d’activité, mais c’est vivre autrement le temps et le mouvement. La pause estivale est ainsi une bonne occasion de recharger ses batteries, non seulement sur le plan physique, mais aussi intellectuel et spirituel. C’est avec des forces, des inspirations et des richesses intérieures nouvelles, puisées dans la communion vivante du Christ, qu’on pourra reprendre la vie normale.

Rétrospective sur la journée d’étude “Les manuscrits de la mer Morte au lendemain de leur 70e anniversaire”

Cette journée d’étude célébrait les 70 ans de la découverte des manuscrits de la mer Morte. Au total, plus de 70 personnes étaient présentes pour prendre part à ce bel hommage.

Les manuscrits de la mer Morte au lendemain de leur 70e anniversaire

La découverte des manuscrits de la mer Morte est certainement la plus grande découverte archéologique du 20e siècle. Après 70 années de recherche, ces manuscrits n’ont pas dévoilé tous leurs mystères… A cet égard, la HET-PRO organise le 21 mars une journée d’étude ouverte à tous.

 

    Informations pour les candidats ne résidant pas en Suisse

    Règlement d'admissions pour candidats ne résidant pas en suisse

    Nous encourageons l’ensemble des candidats à suivre une formation dans leur pays ou sur leur continent, puisque nous demandons qu’un candidat ait au moins accompli une année dans un Institut biblique, avant de commencer une formation à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

    Pays hors-espace Schengen

    Nos autorités politiques exigent des candidats aux études provenant d’un Etat tiers:

    • qu’ils aient moins de 30 ans
    • qu’ils soient en mesure de financer eux-mêmes et par avance la totalité des frais de leur 1ère année académique (9 mois)

    La Confédération Helvétique (Suisse) considère que la totalité des frais d’une année académique inclut:

    • l’écolage
    • les loyers
    • les permis de séjours
    • les différentes assurances (obligatoires)
    • la nourriture
    • les vêtements
    • et tout ce qui peut être nécessaire au suivi d’une formation

    Cela représente au minimum la somme d’environ 25’000.- Francs Suisses (CHF) pour neuf mois en vivant de manière très simple et économe. Il s’agit là d’un budget estimatif.

    Cette somme de 25’000 CHF représente par exemple:

    • 26’000 $ US
    • 134’400 Pesos argentins
    • 164’800 Yuans chinois
    • 2’820’000 Leks albanais
    • 13’000’000 Francs CFA

    Si cette somme ne peut pas être versée d’avance, aucune attestation ne peut être délivrée et par conséquence aucun VISA non plus. Il est impératif de prendre contact premièrement avec la représentation Suisse de votre pays (Ambassade, Consulat), dont vous pouvez trouver les coordonnées à l’aide du lien ci-dessous, afin de vous informer sur les différentes exigences liées à l’obtention d’un visa étudiant.

    http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps.html

    Conditions d'admission

    Tout candidat doit répondre aux exigences suivantes :

    Culture générale
    Maturité pro ou équivalent (maturité gymnasiale, diplôme de culture générale, etc.)
    Pour les plus de 25 ans : démontrer un niveau de culture générale équivalent à une Maturité pro.

     Expérience pratique (hormis les étudiants en Cursus Découverte et Certificat en Culture Biblique et Chrétienne)
    15 semaines équivalent plein temps, dont au minimum :
    6 semaines en continu dans une Église ou ONG chrétienne
    4 semaines dans un autre type de structure

    Aptitudes personnelles
    Dossier de candidature
    Entretien individuel

    Règlement d’admission (PDF)

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    Année désirée pour commencer la formation