Menu

La HET-PRO et l’Eglise Réformée

24heures, Courrier des lecteurs, 15 septembre 2017

Cette attitude frileuse étonne et détonne

A propos de l’article intitulé «Les évangéliques inaugurent leur Haute Ecole de théologie» (24 heures du 11 septembre 2017).

 

Les autorités de l’église réformée (EERV) ont refusé courageusement l’invitation pour l’inauguration de cette nouvelle école à Saint-Légier. Comment se fait-il que notre église officielle ait peur de se faire instrumentaliser par la petite minorité évangélique? «Par souci de clarté», dit M. Paillard, président du Conseil synodal. Alors que les églises se vident, que les ministères peinent à se renouveler et que les besoins spirituels de la population augmentent en s’exprimant sous des formes multiples, cette attitude frileuse étonne et détonne. N’est-il pas le moment, voire urgent, dans notre société très évolutive, de serrer les rangs et de se mettre ensemble pour faire connaître avec créativité et pluralité les richesses de l’Evangile? La HET-PRO veut offrir un niveau académique élevé avec un seuil d’accès plus bas que l’Université, offrir une nouvelle formation correspondant à de nouveaux besoins. Heureusement, les catholiques présents ont compris l’enjeu, comme beaucoup de pasteurs d’ailleurs. Je souhaite que le statut privilégié de notre église officielle ne la fossilise pas dans une attitude frileuse peu propice à son développement mais qu’au contraire elle se profile avec ouverture au cœur de la société.

Jacques Chollet, ancien président du groupe de liaison du Grand Conseil avec les églises et communautés religieuses

 


24heures, Courrier des lecteurs, 27 septembre 2017

Ne pas s’isoler et encore moins exclure

A propos de la lettre de lecteur de M. Jacques Chollet intitulée «Cette attitude frileuse étonne et détonne» (24 heures du 15 septembre 2017).

 

Nous rejoignons les regrets exprimés par M. Chollet sur le refus des autorités de l’Eglise réformée vaudoise de se joindre à l’inauguration de l’Ecole de théologie des communautés évangéliques. Deux raisons nous y poussent.

D’abord la diversité, aujourd’hui reconnue, du paysage chrétien et réformé. Les divergences importantes et évidentes qui existent ne sont pas une raison de s’isoler et encore moins d’exclure. Ensuite, oublier l’Histoire est une erreur. En effet, lorsque l’Eglise évangélique libre du canton s’est créée en 1845, elle a immédiatement créé une Faculté de théologie de qualité, instituant ainsi un vis-à-vis exigeant face à l’Académie, faculté officielle de l’époque.

Les deux Eglises ont cependant toujours maintenu le contact. Il est aujourd’hui reconnu que la Faculté libre, qui a fonctionné jusqu’à la fusion de nos deux Eglises réformées en 1966, a non seulement évité à l’Eglise libre la tentation du sectarisme, mais a permis un enrichissement mutuel du protestantisme vaudois en général. Bien que rien ne soit exactement comparable aujourd’hui, l’Histoire pourrait nous servir à surmonter le risque d’isolement et d’exclusion!

A l’heure où se crée cette nouvelle école de théologie, nous souhaitons que l’Eglise réformée nous engage dans un dialogue où l’on cultive l’attention aux convergences comme aux divergences. Dès les origines, les chrétiens ont été pluriels. Il convient que l’Eglise évangélique réformée du canton s’inspire de ce fait et s’engage dans cette direction.

Bernard Nicole, Marc Peter, pasteurs retraités, Morges et Aubonne

 


Lien vers l’article du 24 heures du 11 septembre 2017 : Les évangéliques inaugurent leur Haute Ecole de théologie

1er Forum Chrétien Francophone à Lyon

Le Professeur de la HET-PRO David Bouillon nous parle du 1er Forum Chrétien Francophone auquel il a participé du 28 au 31 octobre 2018. L’idée forte du Forum qui a déjà connu trois sessions au niveau mondial, est de faire se rencontrer dans un cadre non-institutionnel des représentants des Eglises historiques (catholique, orthodoxe, anglicane et luthéro-réformée) avec un nombre égal de délégués des églises évangéliques, pentecôtistes et charismatiques.

Un nouveau partenariat

Depuis la rentrée académique de septembre 2018, la HET-PRO a mis sur pieds un partenariat avec les Groupes Bibliques des Écoles et Universités (GBEU). Nous avons décidé de poser quelques questions au Secrétaire général des GBEU Colin Donaldson.

Conférence identité

Lors d’une conférence intitulée « L’identité humaine, une affaire de neurones ? », la médecin-cheffe Stéphanie Clarke (prof. UNIL) et le théologien Jean Decorvet ont proposé un éclairage chrétien sur l’identité humaine dans un dialogue fécond entre sciences et théologie.

L’Église, à la croisée des cultures

Comment les églises suisses et issues de la migration peuvent-elles intégrer les aspects multiculturels sans renier leur culture ?

Eclairage sur les défis multiculturels de l’Église et proposition de pistes pratiques

    Informations pour les candidats ne résidant pas en Suisse

    Règlement d'admissions pour candidats ne résidant pas en suisse

    Nous encourageons l’ensemble des candidats à suivre une formation dans leur pays ou sur leur continent, puisque nous demandons qu’un candidat ait au moins accompli une année dans un Institut biblique, avant de commencer une formation à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

    Pays hors-espace Schengen

    Nos autorités politiques exigent des candidats aux études provenant d’un Etat tiers:

    • qu’ils aient moins de 30 ans
    • qu’ils soient en mesure de financer eux-mêmes et par avance la totalité des frais de leur 1ère année académique (9 mois)

    La Confédération Helvétique (Suisse) considère que la totalité des frais d’une année académique inclut:

    • l’écolage
    • les loyers
    • les permis de séjours
    • les différentes assurances (obligatoires)
    • la nourriture
    • les vêtements
    • et tout ce qui peut être nécessaire au suivi d’une formation

    Cela représente au minimum la somme d’environ 25’000.- Francs Suisses (CHF) pour neuf mois en vivant de manière très simple et économe. Il s’agit là d’un budget estimatif.

    Cette somme de 25’000 CHF représente par exemple:

    • 26’000 $ US
    • 134’400 Pesos argentins
    • 164’800 Yuans chinois
    • 2’820’000 Leks albanais
    • 13’000’000 Francs CFA

    Si cette somme ne peut pas être versée d’avance, aucune attestation ne peut être délivrée et par conséquence aucun VISA non plus. Il est impératif de prendre contact premièrement avec la représentation Suisse de votre pays (Ambassade, Consulat), dont vous pouvez trouver les coordonnées à l’aide du lien ci-dessous, afin de vous informer sur les différentes exigences liées à l’obtention d’un visa étudiant.

    http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps.html

    Conditions d'admission

    Tout candidat doit répondre aux exigences suivantes :

    Culture générale
    Maturité pro ou équivalent (maturité gymnasiale, diplôme de culture générale, etc.)
    Pour les plus de 25 ans : démontrer un niveau de culture générale équivalent à une Maturité pro.

     Expérience pratique (hormis les étudiants en Cursus Découverte et Certificat en Culture Biblique et Chrétienne)
    15 semaines équivalent plein temps, dont au minimum :
    6 semaines en continu dans une Église ou ONG chrétienne
    4 semaines dans un autre type de structure

    Aptitudes personnelles
    Dossier de candidature
    Entretien individuel

    Règlement d’admission (PDF)

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    Année désirée pour commencer la formation