Menu

Christine Ziehli nous partage ses recherches sur le thème de « la femme tirée de l’homme »

 

Nous vous proposons aujourd’hui un entretien avec Christine Ziehli, étudiante en troisième année, qui vient de présenter son travail de diplôme.

 

  1. Quel est ton nom, ton âge et ton lieu de résidence ?
    Je m’appelle Christine Ziehli, j’ai 51 ans, j’habite à La Tour-de-Peilz, je suis mariée et j’ai 4 enfants.
  1. Pourquoi as-tu entrepris des études en théologie ?
    Comme mes 4 enfants grandissaient, j’ai réfléchi à de nouveaux objectifs pour ma vie et à mon engagement pour le Seigneur. Je crois avoir été conduite à Emmaüs où j’ai commencé à mi-temps il y a 5 ans. Il me reste donc une année pour obtenir le Bachelor en théologie. Dans la pratique ensuite, je pense m’engager davantage dans l’église et tout particulièrement être « pasteur pour les gens qui ne vont pas à l’église » (une autre manière de parler d’évangéliser autour de moi).
  1. Tu as récemment présenté ton travail de diplôme. Pourrais-tu nous dire quel en était le sujet ?
    La femme tirée de l’homme – Pourrait-on considérer comme une lecture biblique et exégétiquement solide que l’Adam originel ait été homme et femme à la fois ?
  1. Qu’est-ce qui t’a intéressé dans ce sujet ?
    Le statut de la femme dans la Bible et donc aux yeux de Dieu. Mes réflexions et mes lectures m’ont permis de voir que tous les textes du Nouveau Testament qui pourraient limiter la portée du ministère féminin (ministère d’autorité par exemple) peuvent être lus également de manière à leur permettre de servir le Seigneur avec toutes les formes de dons et de vocations, sans restriction. Toutefois, il me restait une question dans l’Ancien Testament, tout particulièrement dans la Genèse : y a-t-il un ordre créationnel et, s’il existe, implique-t-il une hiérarchie, où l’homme soit supérieur à la femme sous certains aspects ?
  1. Et où t’ont mené tes recherches ?
    Genèse 1 et Genèse 5 parlent du processus de création de l’homme et de la femme de manière tout-à-fait identique et Genèse 1 leur attribue à tous les deux la domination. C’est en Genèse 2 que la femme est tirée de l’homme (d’où ma question : y avait-il un être originel homme et femme à la fois ?). Bien qu’Adam et Eve aient réellement existé, le texte peut être lu comme une métaphore qui enseigne l’importance que l’homme et la femme soient ensemble, tous les deux, les rois et les reines de la création (Il n’est pas bon que l’homme soit seul !). La formation différée de la femme met l’emphase sur l’importance de son autre façon d’être humain à l’image de Dieu. La description matérielle est une image de la réalité spirituelle et théologique. L’homme et la femme forment une équipe. Ils doivent servir le Seigneur ensemble, chacun avec la richesse de son genre et de ses dons personnels, sans restriction.
  1. Qu’as-tu appris sur toi-même en faisant ce travail ?
    a) Le Saint-Esprit nous conduit dans nos recherches et nos pensées, le Seigneur prend la peine de répondre à nos questions, même celles qui dérangent.
    b) Ce n’est pas si facile de chercher ce que dit le texte sans vouloir lui faire dire ce qu’on aimerait qu’il dise. Mais cette honnêteté nous rapproche du texte, de la parole de Dieu, et au final ce que l’on découvre est bien plus enrichissant et plus profond.
  1. Tu as commencé tes études à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs et les a terminées à la HET-PRO. Que penses-tu de cette métamorphose ?
    J’ai commencé avec beaucoup de joie à étudier à Emmaüs et je réalise la chance que j’ai de pouvoir mettre du temps à part pour me former. À la HET-PRO, il y a de nouveaux professeurs, de nouveaux cours, mais globalement je vis cela comme une continuité.
  1. En pensant aux étudiants de la HET-PRO, pour quels sujets nous encouragerais-tu à prier ?
    a) Pour les étudiants à temps partiel, comme moi, qui ont une autre vie à côté ; pour qu’ils arrivent à gérer ces deux vies parallèles et qu’ils soient encouragés et puissent persévérer avec joie, même sur la durée.
    b) Pour que les étudiants, pendant leur formation et après, puissent contribuer au bon témoignage de la HET-PRO et à sa reconnaissance par un cercle de plus en plus large.

James Morgan à la conférence internationale de la SBL

James Morgan participera au colloque international de la Society of Biblical Literature qui se tiendra à Rome du 1 au 5 juillet 2019.

Les Manuscrits de la Mer Morte au lendemain de leur 70e anniversaire

Antony Perrot, chargé de cours HET-PRO et auteur, nous présente en vidéo le livre à paraître le 24 juin 2019.

Sapna, un rayon de soleil

Sapna, étudiante en 3e année de Bachelor à la HET-PRO, nous livre son portrait.

Changement de doyen

Souhaitant se consacrer pleinement à sa thèse de doctorat, David Richir se retire du décanat tout en gardant son mi-temps de professeur en Nouveau Testament. Le rôle de doyen est repris par le Dr Michael Gonin, professeur en éthique et chef du projet du master en théologie appliquée. Nous pouvons compter sur ses compétences pointues et ses formations variées, sa connaissance des processus-qualité, sa disponibilité et sa maîtrise informatique, entre autres choses, dans la poursuite du travail d’implémentation et de consolidation du décanat HET-PRO.

    Informations pour les candidats

    Conditions d'admission

    Tout candidat doit répondre aux exigences suivantes :

    Culture générale
    Maturité pro ou équivalent (maturité gymnasiale, diplôme de culture générale, etc.)
    Pour les plus de 25 ans : démontrer un niveau de culture générale équivalent à une Maturité pro.

     Expérience pratique (hormis les étudiants en Cursus Découverte et Certificat en Culture Biblique et Chrétienne)
    15 semaines équivalent plein temps, dont au minimum :
    6 semaines en continu dans une Église ou ONG chrétienne
    4 semaines dans un autre type de structure

    Aptitudes personnelles
    Dossier de candidature
    Entretien individuel

    Bachelor :

    Règlement d’admission Bachelor

    Master :

    Règlement d’admission Master

    Obligations des candidats provenant de pays hors espace Schengen

    Nous encourageons l’ensemble des candidats à suivre une formation dans leur pays ou sur leur continent, puisque nous demandons qu’un candidat ait au moins accompli une année dans un Institut biblique, avant de commencer une formation à la HET-PRO.

    Pays hors-espace Schengen

    Nos autorités politiques exigent des candidats aux études provenant d’un Etat tiers:

    • qu’ils aient moins de 30 ans
    • qu’ils soient en mesure de financer eux-mêmes et par avance la totalité des frais de leur 1ère année académique (9 mois)

    La Confédération Helvétique (Suisse) considère que la totalité des frais d’une année académique inclut:

    • l’écolage
    • les loyers
    • les permis de séjours
    • les différentes assurances (obligatoires)
    • la nourriture
    • les vêtements
    • et tout ce qui peut être nécessaire au suivi d’une formation

    Cela représente au minimum la somme d’environ 25’000.- Francs Suisses (CHF) pour neuf mois en vivant de manière très simple et économe. Il s’agit là d’un budget estimatif.

    Cette somme de 25’000 CHF représente par exemple:

    • 26’000 $ US
    • 134’400 Pesos argentins
    • 164’800 Yuans chinois
    • 2’820’000 Leks albanais
    • 13’000’000 Francs CFA

    Si cette somme ne peut pas être versée d’avance, aucune attestation ne peut être délivrée et par conséquence aucun VISA non plus. Il est impératif de prendre contact premièrement avec la représentation Suisse de votre pays (Ambassade, Consulat), dont vous pouvez trouver les coordonnées à l’aide du lien ci-dessous, afin de vous informer sur les différentes exigences liées à l’obtention d’un visa étudiant.

    http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps.html

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    Année désirée pour commencer la formation